Nouveau site sur le sommeil : Mémé Tonpyj


Troubles des apprentissages, de l'humeur, de la concentration, ... Agressivité, violence, ... Défenses immunitaires, hormone de croissance, ... Notre équilibre dépend en partie de notre sommeil : c'est la base.

Les parents ne connaissent pas forcément le nombre d'heures de sommeil nécessaires à leur enfant et ne prennent pas toujours conscience de l'importance du respect des heures de coucher et de sa régularité le week-end et pendant les vacances.

Ce nouveau site ludique devrait vous aider ... Mémé Tonpyj !


Sources : https://memetonpyj.fr et https://www.hopital.fr/Vos-dossiers-sante/Pathologies/Sommeil


Voici un support visuel présentant les cycles du sommeil :



Le sommeil est constitué de cycles successifs. Chaque cycle de sommeil débute par du sommeil lent et s’achève par du sommeil paradoxal.


Le sommeil lent se compose de quatre stades : les stades 1 et 2 correspondent au sommeil léger, les stades 3 et 4 au sommeil profond.


Le stade 1 est un stade de transition : le dormeur n’a pas l’impression de dormir et peut être réveillé par le moindre bruit.


Le stade 2 est le stade du sommeil confirmé, au cours duquel l’activité du cerveau diminue peu à peu. Les muscles se détendent, la température corporelle et la pression artérielle diminuent, le cœur bat moins vite.


Dans les stades 3 et 4, le sommeil est profond et l’activité cérébrale ralentie. Il est difficile de réveiller le dormeur, car son cerveau est de plus en plus insensible aux stimulations extérieures. L’hypophyse sécrète de l’hormone de croissance, le foie, le cerveau et les muscles reconstituent leurs réserves d’énergie.


A l’issue du stade 4 survient le sommeil paradoxal. L’activité cérébrale devient intense, et est assez proche de celle de l’éveil. Des mouvements des yeux très rapides, en saccades, se produisent. En revanche, les muscles sont complètement inertes. C’est au cours du sommeil paradoxal que l’on rêve le plus.


Ensuite débute un nouveau cycle. Les cycles de sommeil sont tous structurés de façon identique, mais la proportion de sommeil lent et de sommeil paradoxal dans chaque cycle varie au cours de la nuit : la première partie de nuit contient plus de sommeil profond, tandis que le sommeil léger et le sommeil paradoxal sont plus présents en seconde partie de nuit : c'est la raison pour laquelle il est préférable de se coucher de bonne heure pour mieux récupérer

Entre deux cycles, il existe une phase de latence (= Bref réveil) d'une durée de 5/10 minutes au cours de laquelle le bébé peut se réveiller et pleurer. S'il sait se rendormir seul, il retournera rapidement dans son deuxième cycle. Inutile de faire pleurer longtemps votre bébé mais écoutez et apprenez à reconnaître si votre intervention est nécessaire.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr