© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr

Remédiation Cognitive

La Remédiation Cognitive consiste à entraîner progressivement les fonctions cognitives qui présentent un retard de développement chez l'enfant souffrant d'un déficit de l'attention (TDA/H).

 

Il est à rappeler que le diagnostic de TDA/H est posé par un pédopsychiatre après bilan complet (et non pas sur un QCM de six questions !) et que le bilan psychométrique WISC-V ne permet pas à lui seul à poser le diagnostic. Un bilan attentionnel TEA-Ch est indispensable avant de démarrer la remédiation cognitive.

Selon la Haute Autorité de Santé, en première intention, une prise en charge NON médicamenteuse doit être mise en œuvre, combinant  en fonction des besoins de l’enfant des mesures psychologiques, éducatives et sociales. Si ces mesures sont insuffisantes, un traitement médicamenteux (Méthylphénidate) peut être prescrit. 

L'objectif de la Remédiation Cognitive est de jouer sur la plasticité cérébrale en modelant les connexions entre les neurones.

On présente au sujet des tâches qui vont l'amener à utiliser de manière répétée ses fonctions cognitives déficientes, en utilisant un matériel ludique et en encourageant la participation à la définition des objectifs de travail.

 

Chaque fonction peut être stimulée sur son versant auditif ou visuel, selon les besoins mis en reliefs par l'évaluation psychologique préalable.

Le sujet prend rapidement conscience de ses points forts et ceux à améliorer, ce qui lui permet de dépasser les sentiments d'échec en lui donnant accès à un outil pour améliorer ses performances et restaurer la confiance dans son potentiel de succès. Les tâches proposées sont ciblées sur chaque type de fonction cognitive et sont graduées en terme de difficultés de manière à favoriser motivation et persévérance.

L'apprentissage se fait par renforcement positif.

Le support informatisé permet d'adapter automatiquement la difficulté de l'entraînement tout au long de la remédiation, permettant ainsi d'optimiser les effets de l'entraînement.

La remédiation proposée repose sur deux logiciels informatiques nommés HappyNeuron et Mentis.

 

Les entraînements assistés par ordinateur sont adaptés à chaque participant. Chaque dimension se compose de différents degrés de difficultés avec un grand nombre de tâches.

Le changement adaptatif de la difficulté de la tâche permet de ne pas confronter le patient à des tâches trop difficiles ou à l'inverse, à des tâches trop simples qui seraient alors l'une comme l'autre démotivantes.

 

Le dispositif est individualisé.

Le protocole (2 x 1 heure par semaine) est conçu de telle façon que le patient puisse s'entraîner en grande partie seul, permettant ainsi une poursuite des séances à domicile sous la supervision parentale, avec un retour auprès du thérapeute lors de la séance suivante.

 

Au cours de la séance, la concentration et l'autonomie sont favorisées tout en développant des méthodes de travail et une stratégie indispensables pour les apprentissages scolaires.

L'ordinateur étant un observateur neutre qui commente la performance sans jugement de valeur, il contribue à accroître le sentiment d'efficacité personnelle du patient.

La prise en charge est relativement longue (entre 18 mois et 2 ans) avant que les fonctions attentionnelles ne se normalisent et que les moyens de compensation soient efficients. L'objectif est que cette amélioration de l'attention se transfère en milieu scolaire et à la maison.