© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr

January 4, 2020

December 6, 2019

December 1, 2019

September 18, 2019

Please reload

Posts Récents

Catherine Gueguen, pédiatre : La bienveillance est fondamentale pour l’enfant et l’adolescent !

February 6, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

Portraits de Parents ... 4 - Le parent surprotecteur

February 16, 2017

 

Et vous, quel type de parent êtes-vous ?

Pour la plupart, nous sommes "un peu de tout". Et cela fonctionne bien ainsi. Mais parfois, rien ne marche plus. C’est alors du côté de notre style parental qu’il faut peut-être se pencher. Le psychologue François Dumesnil, auteur de Parent responsable, enfant équilibré, rencontre quotidiennement de nombreux parents qui se remettent en question, à l’hôpital Rivière-des-Prairies.

Les problèmes apparaissent quand un style parental devient omniprésent, dit-il. Ou, au contraire, quand le parent ne respecte soudainement plus ce style. Il faut alors se réajuster.

 

 

Le parent surprotecteur

 

 

Convaincu que le monde environnant est menaçant pour son tout-petit, le parent surprotecteur ou « couveur » met l’accent sur la protection à outrance.

 

Parmi ses quelques traits : il imagine souvent les pires scénarios lorsqu’il est loin ou fait garder son enfant ; il fait souvent les choses à la place de son enfant ; il prend son parti même quand celui-ci a tort ; l’excuse facilement pour lui éviter les frustrations ou difficultés.

 

« Si l’impression que le monde est dangereux a été communiquée à l’enfant, et même si le parent a eu des bonnes raisons de penser cela, l’enfant va devenir anxieux, sans trop savoir pourquoi. Ses parents me l’amèneront, par exemple, pour des cauchemars ; parce qu’il ne veut pas laisser sa mère à la garderie; ou parce qu’il est très timide avec ses amis », relate le psychologue.

 

Le parent surprotecteur se remet rarement en question de lui-même.

 

Ce sont plutôt les conséquences visibles sur son enfant qui l’alarmeront.

 

Il suffit de réaliser que si l’enfant est ainsi, c’est parce qu’on lui communique notre anxiété au lieu de le protéger vraiment. « Une remise en question parentale lorsque l’enfant est en bas âge aura un très bon impact », rassure le psychologue. 

 

Dossier complet : Portraits de Parents 

1 - Quel type de parents êtes-vous ?

2 - Le parent permissif

3 - Le parent autoritaire

4 - Le parent surprotecteur

5 - Le parent aliénant

 

 

Source : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/viefamille/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-parent-quel-type-permissif-autoritaire-surprotecteur

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous