© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr

January 4, 2020

December 6, 2019

December 1, 2019

September 18, 2019

Please reload

Posts Récents

Catherine Gueguen, pédiatre : La bienveillance est fondamentale pour l’enfant et l’adolescent !

February 6, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

Portraits de Parents ... 1 - Quel type de parents êtes-vous ?

February 13, 2017

 

Pas facile, dans le tourbillon familial quotidien qui nous emporte, de nous arrêter un peu sur nous-mêmes. Pourtant, il faut bien se demander : quel parent sommes-nous ?

 

Est-on plutôt du genre relax, autoritaire, surprotecteur ou obsédé par la performance de notre enfant ? Passe-t-on d’un style à l’autre ? Allez hop, aujourd’hui, on s’analyse !

 

Apprendre à mieux se connaître

 

L’an dernier, la Ligne Parents a reçu 16 628 appels. Un véritable succès pour ce service téléphonique, gratuit et confidentiel, offert depuis maintenant 25 ans.

 

Or quelles sont les raisons principales des appels ? "Le rôle parental et les règles de vie à l’intérieur de la famille", déclare l’intervenante sociale Caroline Palardy"Les parents se demandent : Est-ce que je fais bien cela ? Est-ce que j’ai raison d’imposer cette règle ?". 

 

Peu de parents se reconnaissent un style particulier. La plupart s’interrogent d’abord sur un point précis. Au fil de la discussion, une tendance émergera : permissive, autoritaire ou surprotectrice.

 

L’important, ce n’est pas l’étiquette : c’est d’arriver d’abord à mieux se connaître, soi et son enfant.

 

Voici donc ses conseils :

 

Prendre conscience de son style parental

 

Le style que vous adoptez correspond-il au parent que vous voulez être ?

 

"Si une règle familiale ne fonctionne pas, c’est peut-être parce que cette règle n’est pas cohérente avec nous-mêmes, avec les valeurs que nous véhiculons, explique Caroline Palardy. Si un parent exige le respect de ses enfants, mais qu’il dénigre le reste de la famille devant eux, il devrait travailler sur sa cohérence. Ou s’il se trouve trop autoritaire, on essaiera de se demander pourquoi il l’est autant".

 

Adapter son style parental à son enfant

 

Nos attentes concernant le développement de notre enfant sont-elles réalistes ?

"Au début de chaque appel, on demande l’âge de l’enfant, afin de situer son développement moteur, physique, sexuel. Cela va déterminer beaucoup de choses et expliquer de nombreux comportements de l’enfant", poursuit Caroline. 

 

Le style du parent devra également s’adapter au tempérament de l’enfant. "Par exemple, le style autoritaire sera beaucoup moins efficace avec un enfant confrontant qu’avec un enfant naturellement coopératif. Au sein d’une famille, cela explique qu’un même style éducatif ne fonctionne pas pour tous !", explique-t-elle. 

 

Ajuster ses valeurs à celles de son partenaire

 

Parfois, la difficulté ne vient pas du style lui-même, mais du fait que les parents adoptent des styles différents. Exemple : la maman est surprotectrice et permissive, tandis que le papa est autoritaire sur les mêmes sujets.

 

"Il faudra alors s’efforcer de devenir complémentaires et complices", conseille l’intervenante. Pour cela, pas besoin d’aller contre sa nature : au contraire, il est bon que les styles parentaux s’équilibrent entre eux. 

 

Par contre, les valeurs véhiculées devraient être les mêmes en ce qui touche les règles de vie pendant les repas, les heures de coucher, le respect, etc. "Un enfant peut s’adapter à différents styles, tant que les règles de bases sont claires", explique Caroline Palardy.

 

Et vous, quel type de parent êtes-vous ?

 

Pour la plupart, nous sommes "un peu de tout". Et cela fonctionne bien ainsi. Mais parfois, rien ne marche plus. C’est alors du côté de notre style parental qu’il faut peut-être se pencher. Le psychologue François Dumesnil, auteur de Parent responsable, enfant équilibré, rencontre quotidiennement de nombreux parents qui se remettent en question, à l’hôpital Rivière-des-Prairies.

 

Les problèmes apparaissent quand un style parental devient omniprésent, dit-il. Ou, au contraire, quand le parent ne respecte soudainement plus ce style. Il faut alors se réajuster.

 

Bonne nouvelle : si vous vous en inquiétez, c’est que vous êtes déjà un parent concerné, non pas décrocheur. D’ailleurs, tous les parents dont nous parlerons plus bas sont souvent des parents aimants. Ils sont juste "un peu trop comme ça", au détriment de l’équilibre de leur tout-petit. 

 

 

A suivre

1 - Le parent permissif

2 - Le parent autoritaire

3 - Le parent surprotecteur

4 - Le parent aliénant

 

 

Source : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/viefamille/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-parent-quel-type-permissif-autoritaire-surprotecteur

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous