© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr

January 4, 2020

December 6, 2019

December 1, 2019

September 18, 2019

Please reload

Posts Récents

Catherine Gueguen, pédiatre : La bienveillance est fondamentale pour l’enfant et l’adolescent !

February 6, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

Enfants et ados : l’exercice du glaçon pour apprivoiser les émotions (et faciliter les apprentissages)

January 31, 2017

 

 

 

 

Dans son livre Respirez, Eline Snel propose un exercice de pleine conscience avec un glaçon* pour reprendre contact avec les émotions plutôt que s’agiter pour les nier ou les éviter. Cet exercice peut être pratiqué par des enfants et des adolescents à partir de 12 ans.

 

* (Jeanne SIAUD-FACCHIN l'utilise également pour la Mindful Up pour enfants et adolescents).

 

Les neurosciences ont montré les bienfaits de la pleine conscience pour faciliter les apprentissages et cet exercice peut prendre sa place en classe ou à la maison en vue d’un examen ou d’une évaluation (gestion du stress).

 

Eline Snel voit un grand bénéfice dans cet exercice : “Si vous tolérez ce que vous voudriez éliminer, cela finit par fondre. Mais vous ne pouvez l’apprendre que si vous osez éprouver vos émotions“.

 

Quand on observe la fonte du glaçon en pleine conscience, on peut comprendre qu’il en va ainsi pour les émotions : elles aussi disparaissent comme la neige au soleil.

 

L’exercice du glaçon pour apprivoiser les émotions

 

On déposera un glaçon dans la main des participants et on leur demandera d’observer la première réaction qui leur vient en tête. Cela peut être de la douleur, l’envie de jeter le glaçon par terre, de crier, de se contracter, de serrer les mâchoires, de courir, de crier que c’est froid.

 

En général, la première réaction est de bouger, de parler, de se plaindre. C’est une réaction de défense pour ne pas sentir et éloigner artificiellement une menace perçue.

 

On pourra ensuite demander aux participants de s’immobiliser et de se taire pour pouvoir se centrer sur leur respiration. Une fois qu’ils sont centrés sur leur inspiration et leur expiration, on leur demandera d’accepter toutes les sensations corporelles, les émotions, les pensées et de les observer comme de visiteurs de passage.

 

On les encouragera à verbaliser les émotions ​(peur ? colère ? tristesse ?) et les sensations (froid ? humide ? chaud ? piquant ?).

 

Puis on pourra aller plus loin tout en prenant le temps et en laissant le temps des réponses :

  • que se passe-t-il en toi maintenant que tu admets ce qui se passe en toi ?

  • que se passe-t-il au visage et au coeur ?

  • quelles idées émergent ?

Cette étape d’acceptation permet d’aller au-delà de la répression des émotions, de l’étouffement des messages émis par le corps.

 

 

Source : Apprendre à réviser : http://apprendre-reviser-memoriser.fr/exercice-glacon-emotions-apprentissage/

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous