• Muriel Houssais

Portraits de parents ... 2 - Le parent permissif


Et vous, quel type de parent êtes-vous ?

Pour la plupart, nous sommes "un peu de tout". Et cela fonctionne bien ainsi. Mais parfois, rien ne marche plus. C’est alors du côté de notre style parental qu’il faut peut-être se pencher. Le psychologue François Dumesnil, auteur de Parent responsable, enfant équilibré, rencontre quotidiennement de nombreux parents qui se remettent en question, à l’hôpital Rivière-des-Prairies.

Les problèmes apparaissent quand un style parental devient omniprésent, dit-il. Ou, au contraire, quand le parent ne respecte soudainement plus ce style. Il faut alors se réajuster.



Le parent permissif



"On devient un parent trop permissif souvent pour deux raisons", a observé Francois Dumesnil.


"Soit parce qu’on est en quête d’affection et qu’on espère recevoir de son enfant tout l’amour qu’on n’a pas reçu nous-mêmes.


Soit parce qu’on est contre toute forme d’autorité, en réaction à l’éducation trop stricte qu’on a reçue."


Dans le premier cas, le parent n’est pas capable de s’opposer, de peur de ne pas être aimé.


Dans le second, le parent confond fermeté et oppression ; il idéalise le rôle de parent. Ce dernier va fréquemment exiger des éducateurs qu’ils soient aussi permissifs que lui, et se sentira heurté par la moindre punition à son enfant, remarque François Dumesnil.


Enfin, à côté de ces 2 grandes catégories, il faut ajouter le "parent-ami".


"Le parent-ami est permissif car l’autorité est tout simplement en contradiction avec son statut d’ami."


Parmi ses traits les plus fréquents : il se fait parfois appeler par son prénom, veut être le partenaire privilégié des jeux de son enfant, organise pleins de fêtes d’enfants et n’hésite pas à lui confier ses états d’âme, en plus d’être son confident.


Devant un parent en quête d’affection, l’enfant a l’impression qu’il est plus important que le parent, et que son parent a plus besoin de lui qu’il n’a besoin de son parent. Donc, quand il aura des besoins à satisfaire, il se tournera vers d’autres.


Le parent "ami", au lieu de renforcer le lien parent-enfant, aura l’effet inverse : ses comportements vont mettre une distance entre lui et son enfant (...)


"Dans tous les cas, avec un parent trop permissif, l’enfant ne se sent pas dirigé et devient vite mal dans sa peau, impulsif, même agressif. Il démontre de l’insécurité et de l’immaturité, et essaie de se rassurer, notamment en prenant les choses des autres, en voulant leur prouver que c’est lui le meilleur ; mais il démissionne facilement devant l’effort", constate François Dumesnil.


Il faut cibler la source de cette permissivité. "Si c’est parce qu’on cherche à tout prix l’affection de son enfant, ce n’est pas bon, car l’enfant est là pour en recevoir beaucoup plus que pour en donner. Il veut être guidé pour devenir meilleur", insiste le spécialiste.


(...)


Dossier complet : Portraits de Parents

1 - Quel type de parents êtes-vous ?

2 - Le parent permissif

3 - Le parent autoritaire

4 - Le parent surprotecteur

5 - Le parent aliénant

Source : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/viefamille/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-parent-quel-type-permissif-autoritaire-surprotecteur

#Parentalité

176 vues

© Website designed by Nico Secerov 2016/2017

www.nico-secerov.com

Muriel HOUSSAIS

10, Place Louis-Jean Finot

95580 ANDILLY

06.20.23.35.24.

muriel.houssais@wanadoo.fr